Archives du mot-clé Los Angeles

Southcide 13 x South Central Cartel x 2nd II None

Concert Southcide 13 x South Central Cartel x 2nd II None au Petit Bain le samedi 14 juin 2014

Southcide 13 x South Central Cartel x 2nd II None

 

Si vous n’étiez pas encore au courant que ce samedi les G’z seront en mouvement, direction le Petit Bain transformé en territoire SC, bah maintenant vous savez. Le poto Dogg Master sera même de retour en ville pour ouvrir les hostilités. Ça va être haut dans le club, les absents n’auront aucune excuse !

Plus d’infos : http://facebook.com/events/230069483855234

Préventes : http://le-a.bandcamp.com/merch/concert-14-juin-2014-southcide-13-the-south-central-cartel-2nd-ii-none

#Paris #France #Splifton #ComptonMuzik #ontour

A post shared by 2 N D II N O N E (@2ndiinonecpt) on

domkennedy-flyer

2 places à gagner pour le concert de Dom Kennedy au Nouveau Casino le vendredi 11 avril 2014

domkennedy-flyer

Un an et demi après son premier concert chez nous à la Bellevilloise, le patron de Leimert Park repasse par Paris, cette fois au Nouveau Casino, dans le cadre de sa tournée européenne. Propz à Free Your Funk et Poyz N Pirlz pour l’orga. Je vous épargne les présentations inutiles avec l’ami Dominic, allons direct à l’essentiel :

Lire la suite

WC-Big-Syke-Concert-Lyon-Flyer

WC + Big Syke + DJ AK en concert à Lyon le jeudi 10 octobre 2013

WC-Big-Syke-Concert-Lyon-Flyer

Si vous êtes sur Lyon jeudi soir et que vous vous prétendez fans de rap Westcoast, vous avez intérêt à vous pointer à la salle du Kao au Ninkasi Gerland. On dit merci le poto DJ AK (qui partagera la scène avec les 2 darons) et Gangsta Zone Recordz ;)

Préventes : Digitick

Tha Dogg Pound ft. Snoop Dogg – L.A. Here’s 2 U

VOILÀ. Ça c’est le DPG que j’aime. Sunset Strip, Los Angeles éternelle. Le clip tombe à point nommé en plus, Daz & Kurupt ont fait le taf hier soir à Marseille apparemment. Lyonnais et Parisiens : now you know !

Tha Dogg Pound live au Cabaret Aléatoire le 31 mars 2013

Murder Squad – No Peace

Pas de 187prodplaylistadaweek la semaine dernière ni aujourd’hui, mais pas de trêve dominicale pour autant. En fait, je suis en train de plancher sur 3 mixes GUERRIERS consacrés aux gangsta rappeuses des années 90, vous devriez m’en dire des nouvelles. Parmi la cinquantaine d’amazones au tracklisting, cette chère Bo$$ bien sûr, qui tient ici la dragée haute à un squad encore plus meurtrier avec le renfort des darons Ice-T, Spice 1, Ant Banks et Treach. ALLO ? NAH MAIS ALLO QUOI ? T’écoutes du gangsta rap et t’as jamais vu ce clip de feu ? 1995. South Central Los Angeles. Travelling avant dans la quintessence du genre. Bon dimanche !

Polyester The Saint – 500 Benz

Après la classe américaine, le luxe allemand. Poly poursuit son éloge des belles voitures, qu’il aime autant que les jolies filles, avec les petits effets creezés qui vont bien. Même si « A real G would’ve never left the car for those females », dixit un commentaire plein de bon sens sur YouTube, ce mec a tout compris, je suis archi fan. En plus Dom Kennedy et les potes d’OPM passent faire coucou. Première des tracks inédites qui figureront sur Real Deal P: Deluxe Edition, annoncé initialement pour ce mois-ci et repoussé à décembre. Ya intérêt à ce que ça sorte en CD.

Polyester The Saint ft. Jay 305 – Stroll Out

Ne vous fiez pas à son blase chelou, Polyester The Saint est plus que cool, il est hellagood. Oubliez le swag des rappeurs fast food et autres hipsters beaufs, comme lui adoptez plutôt le creez. Mais attention, il ne suffit pas de piquer la garde-robe et la désinvolture de Jazz dans Le Prince de Bel Air pour s’improviser chantre de cette espèce de néo-dandysme street californien. Encore faut-il dégager naturellement une impression de facilité et une bonne humeur contagieuse. Des ondes positives que le grand échalas aux faux airs de Shawn Stockman croisé avec Puff Daddy sait retranscrire à la perfection dans sa musique. Laidback, ensoleillée et joyeuse, celle-ci semble faite pour stroll out justement, c’est-à-dire flâner, se balader. À pied, en skate ou en Chevrolet El Camino SS, peu importe, mais en prenant toujours bien le temps d’apprécier les petits plaisirs de la vie, qu’il s’agisse d’un verre de vin ou des courbes d’une PYT, peu importe là aussi. Même s’il a apparemment un peu vécu du côté de la Bay (« That’s why ya boy P say « Yee! » all day »), quelle meilleure muse que la Cité des Anges pour lui inspirer de telles promenades mélodieuses et hédonistes ? Sa face souriante du moins, cela va de soi. Polyester, c’est la rage straight outta Compton qui se serait noyée dans le triangle des bermudas en toutes saisons, quelque part entre les vieilles bâtisses de West Adams, le Forum d’Inglewood et les plages de Venice et Santa Monica.

Lire la suite