Archives du mot-clé France

Exposition Houston Rap (Lil Thugs x Peter Beste) à la GreenWood Gallery du 22 janvier au 4 février 2015

Expo Houston Rap

Houston, son gangsta rap poussiéreux imbibé de chaleur et de mort, ses rythmes ralentis au sirop de codéine, son imagerie bling bling (mais pas que). Pour qui s’intéresse à cette scène, indiscutablement l’une des plus influentes de l’histoire du rap US, le recueil que lui a consacré Peter Beste fin 2013 est un must have absolu. Aujourd’hui, le photographe américain s’associe au graphiste français Lil Thugs afin de prolonger l’hommage avec une exposition qui se tiendra à la GreenWood Gallery jusqu’au 4 février. Imaginez le Third Ward transposé en plein 3e Arrondissement, via des clichés extraits du livre, une collection capsule de T-shirts, une toile interactive, un toy DJ Screw et divers goodies à la gloire des autres légendes locales. Pas totalement étranger à cette connexion Paris-Texas, j’espère vous voir nombreux ce soir au vernissage.

GreenWood Gallery : 68 Rue du Vertbois 75003 Paris

Vernissage : ce jeudi 22 janvier 2015 de 18h à 21h

http://facebook.com/events/784060748330833

Aelpéacha dans l’émission Abcdrduson

En marge de Deeper Than Rap, le poto Mehdi aime faire parler les rappeurs français. Il avait déjà reçu le A en janvier dernier et vient de l’inviter à nouveau cette semaine à l’occasion de la sortie de STC à vie (on en place une aussi à la fin pour l’album posthume de Desty Corleone). Au passage, Spleenter se moque (mais avec bienveillance, pour une fois) des « Westeux » et je lis une lettre d’amour (#nohomo) destinée à celui dont j’ai la chance de côtoyer le travail depuis plus de dix ans. En résumé : un chouette moment de web TV :)

Ride hommage à Desty Corleone le dimanche 2 novembre 2014

Ride hommage Desty Corleone
Mardi prochain, le 4 novembre, marquera le premier anniversaire du décès de Desty. Si vous l’avez connu ou simplement si vous étiez fan de sa musique, venez lui rendre hommage ce dimanche. Comme précisé sur le flyer ci-dessus, le rendez-vous est fixé à 13h au 1 rue de la Poterne des Peupliers (Tram 3a, arrêt Poterne des Peupliers) dans le 13e à Paris, entre la Porte de Gentilly et la Porte d’Italie.

Plus d’infos sur la page Facebook.

Concert Southcide 13 x South Central Cartel x 2nd II None au Petit Bain le samedi 14 juin 2014

Southcide 13 x South Central Cartel x 2nd II None

 

Si vous n’étiez pas encore au courant que ce samedi les G’z seront en mouvement, direction le Petit Bain transformé en territoire SC, bah maintenant vous savez. Le poto Dogg Master sera même de retour en ville pour ouvrir les hostilités. Ça va être haut dans le club, les absents n’auront aucune excuse !

Plus d’infos : http://facebook.com/events/230069483855234

Préventes : http://le-a.bandcamp.com/merch/concert-14-juin-2014-southcide-13-the-south-central-cartel-2nd-ii-none

#Paris #France #Splifton #ComptonMuzik #ontour

A post shared by 2 N D II N O N E (@2ndiinonecpt) on

Moïse The Dude [Interview]

Moise-The-Dude1

Dans un grand élan de fainéantise en totale adéquation avec ce qui va suivre, il m’aura fallu respectivement un an et quinze jours pour vous parler des deux EP’s de l’ami Moïse – comme la mimolette mais en plus barbu. Hormis bien sûr les sorties « G-funk » que je continue à surveiller, même quand je ne suis pas directement impliqué, je dois reconnaître que je n’écoute plus beaucoup de rap français. La faute au niveau ambiant pas super jojo, tandis que là-bas (suivez mon regard) ça grouille dans tous les sens, remplissant déjà plus qu’il n’en faut mes oreilles au quotidien ? Ou peut-être tout simplement parce que c’est moi qui vieillis et que j’y trouve moins mon compte qu’il y a quelques années. Quoi qu’il en soit, le Dude est l’un des rares trucs en VF que j’ai eu plaisir à découvrir récemment. Le mec a un vrai bon délire et un univers décalé où se téléscopent tout un tas de références musicales et cinématographiques qui me parlent. L’occasion était donc trop belle pour ne pas lui demander de les décrypter, morceau par morceau. À lire de préférence en peignoir et en sirotant un mélange vodka-lait-Kahlúa.

Lire la suite

Le Foulala – Moi, mes potes, ma caisse et mon chien

Ayè, annoncé depuis l’époque où il avait encore des tresses, le solo du Foulala est enfin dispo en exclu sur le Bandcamp officiel des Sales Blancs. Le skeud sera également en vente dans le 187 Store d’ici un gros mois. Toujours aussi affable, parfois moins Gégé la déconne qu’on pourrait s’y attendre, je trouve qu’il évite assez bien l’écueil de la profession de foi Westcoast diluée sur 60 minutes. Tant mieux s’il croise les doigts depuis 1993, ça reste son fond de commerce et il aurait tort de bouder son/notre plaisir à ce niveau-là. Mais il propose davantage et les trois derniers morceaux par exemple rappeleront aux auditeurs avertis le spleen tout aussi sincère de « Jour de pluie ». Quant au taf de producer d’Aelpéacha, il est comme d’hab’ impressionnant, dans la veine des projets qu’il avait déjà entièrement réalisés pour Southcide 13, Seno ou Driver. Gainsbourg et Cabrel croisent entre autres Rick James et Jerry Washington parmi les nombreux samples qui donnent une couleur volontairement très « Ruthlessque » à l’ensemble.

Bref, je ne vais pas vous la jouer chronique d’album, je suis un peu juge et partie vous vous en doutez, ça n’aurait pas de sens. J’en profite simplement pour vous exhumer la petite vidéo ci-dessus et les quelques photos ci-dessous prises il y a plus d’un an lors de la session mastering au Studio du Regard.

Lire la suite