Omar Aura – Auradon Sessions: The American Don

Préambule : allez savoir pourquoi je n’ai pas publié cette mini review à l’époque, j’ai dû penser que c’était le cas et zapper ensuite, super… Toujours est-il que je viens juste de la retrouver au hasard dans mes brouillons, alors comme avec le recul il s’agit définitivement d’un de mes coups de coeur de 2012, fuck it, mieux vaut tard que jamais, toussa, autant vous en faire profiter. Et pour la peine, j’ai rajouté une poignée de friandises locales complémentaires.

Omar Aura - 2012 - Auradon Sessions (The American Don) - Front

WHO : Omar Aura aka le AZ du Bear Gang, en partant du principe que Fashawn est son Nas.

WHAT : Auradon Sessions: The American Don, mon debut album préféré cette année.

WHEN : 6 mars 2012.

WHERE : Fresno, California.

WHY : Parce que ça parle de rêves de basket et de raviver l’esprit du G-funk. Il vous faut quoi de plus, sérieux ? Musicalement, les prods des 2 locaux Draft et Stantastic et du New Yorkais ATG oscillent entre le mellow jazzy et le carrément soulful, portées par des samples d’orfèvre et des refrains toujours justes. Lyrics et flow impec’, sans forcer, charisme naturel, attitude too coo, avec ce petit côté bogoss-canaille qui plaît tant aux meufs. Omar ne fera jamais la couv’ des XXL Freshmen et risque d’avoir du mal à s’extirper de l’ombre bienveillante de Fashawn, en attendant son projet solo est cohérent, honnête, fluide. Rien de révolutionnaire, certes, mais rien à jeter et c’est bien là le principal. D’autant que sa facture somme toute classique devrait lui permettre de résister easy à l’épreuve du temps.

ET POUR QUELQUES MP3’S DE PLUS :

« Automatic », le premier single de son prochain album, Players Only, qui figure forcément en très bonne place dans ma Can’t Wait List de 2013. On est déjà mi-juillet ceci dit et pas la moindre release date à l’horizon, quand tu veux mec !

« One More Try », l’hymne inédit pour dédicacer les potos disparus et rendre hommage aux gloires de la ville, dont Jerry Tarkanian et Timmy T (paye ton sample WTF mais en fait pas du tout, ahah).

Live Music City Radio du duo California Galaxy (Halo The Human & Bravo Diablo), autre bon exemple de rap cool made in No-Town, avec 2 feats du Auradon.

La mixtape CenCalEverything hostée par DJ Kay Rich et produite par Stantastic et surtout Draft, encore eux. Joli coup de projecteur sur la jeune garde du 559 et des alentours, large zone coincée entre Los Angeles et la Bay, par conséquent assez peu médiatisée, pourtant tout sauf un no man’s land rapologique, la preuve. Omar Aura pose sur 2 morceaux.

This Generation, le skeud en commun de Fash et Murs, à côté duquel je serais sûrement passé sans leur sympatoche concert parisien en décembre dernier. Malgré les 10 ans qui les séparent, le Grizzly City Boy et le Living Legend y font preuve d’une vraie complicité pour surfer les prods plutôt éclectiques du tandem K-Salaam & Beatnick. Unique faute de goût, l’horripilant « Slash Gordon », le reste étant au pire très solide, au mieux archi kiffant (le quikesque “Peace Treaty » et le Westcoast ride anthem “64 Impala »).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s