#187prodplaylistadaweek07

187prodplaylistadaweek07

Oups, super busy en ce début de semaine et je n’avais pas encore trouvé le temps de rédiger l’article consacré à la 7e #187prodplaylistadaweek, pourtant en ligne sur SoundCloud depuis dimanche soir.

28 tracks, soit 1h40, c’est beaucoup, je sais. Mais comme ça c’est raccord avec les nouvelles Air Jordan XX8, manière surtout de faire un clin d’oeil à l’anniv’ de Sa Majesté, sans pour autant pousser le vice jusqu’à en mettre 50 ! D’où également, bien sûr, la présence du morceau de Big KRIT et Bun B en ouverture.

Pour rester dans le basket et le Texas, vu que le All Star Game se tenait ce weekend à Houston, j’ai glissé 2 extraits de l’album de Stephen Jackson. Même s’il n’a jamais participé au match des étoiles, Captain Jack rappe sans doute mieux que n’importe qui en NBA à l’heure actuelle (pas dur vous me direz…) et, en bon natif de Port Arthur lui aussi, il connaît la définition du mot trill. Rhooo puis « Fallout » quoi, qu’est-ce que c’est que cette tuerie blasée sérieux ? En boucle.

Les 2 autres évènements marquants de la semaine dernière ont eu lieu jeudi. Comme tous les 14 février, Pernaut & Co nous ont brassé du vide avec la Saint-Valentin. Perso, je me suis contenté de quelques smootheries en fin de playlist, dont une du bruh bruh Stevie Joe qui joue les improbables lovers mélancoliques sur la compile Lovewire Vol. 2. Par contre, aucun JT n’a relayé le décès de l’inventeur du beef inter-côtier, Tim Dog, qui aurait mérité une fin plus hardcore et surtout moins prématurée. À défaut de son tube ultime « Fuck Compton », que SoundCloud ne m’a pas laissé uploader (relou leurs histoires de copyrights…), j’ai opté pour « Step To Me », déclaration d’amour tout aussi délicate à l’attention de NWA (minus Ice Cube, alors déjà acoquiné avec le Bomb Squad) et DJ Quik notamment. Histoire de vous replonger dans le contexte et de donner la parole à la défense, j’ai choisi le diss track du patron de Dangerous Records, peut-être le plus vicious des retours de bâton en direction du South Bronx. Une époque où les clashes avaient au moins le mérite de générer des putains de classiques instantanés. Rep à ça Boulbi, Fouiny et Housni !

La fine ass girl sur la cover : http://instagram.com/chanteljeffries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s