Brotha Lynch Hung – Meat Cleaver

Hémoglobine sur les murs et appart’ dans un état à se faire recaler du casting de l’émission C’est du propre. Hachoirs à viande et divers instruments de chatouille. Sexualité TRÈS déviante (« I got a bad habit, stickin’ my dick in a corpse » ou « Bitch you suckin’ your son’s dick » entre autres joyeusetés). Ça tourne toujours aussi peu rond sous le durag du Frangin Lynch.

Même chez Strange Music, pourtant pas les moins déglingués du cerveau non plus, ils ont préféré coller un disclaimer au début du clip. Mais c’est justement pour ça qu’il règne sur le rap horrorcore depuis l’époque du Street Talk Crew, son groupe avec X-Raided et Sicx au tout début des années 90 : grâce à cette folie insatiable, ce flow lame de rasoir et ce malaise, hérité du Garden Blocc de Sacramento, tapi jamais très loin derrière la morbidité grand-guignolesque.

Mannibalector le 5 février, ça va trancher chérie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s