Treali Duce – Callin Me Back

Ah la dualité du christian gangsta rap… La Bible dans la main droite, le gun dans la gauche. Le chapelet sous le blue tee. Un genre dont j’ai tendance à me méfier, car il tombe souvent au mieux dans le prosélitisme naïf, au pire dans le prêche moralisateur et malhonnête. Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Oui mais Treali Duce touche juste, lui, en s’en tenant à la confession. c’est sa propre auto-analyse et sa propre expérience qui ont valeur d’exemple :

« My self examination
I been tryin to reconfigure my life
I take a step outta deep darkness and enter the light
So i can clearly see these flaws of mine
Got so many skeletons in the closet comin to life
That i be feelin guilty all the time. »

Dans « Crash Dummie », son précédent clip tout aussi fat, l’ancien Crip invitait un jeune gangbanger écervelé à passer des chemins de la perdition à ceux de la rédemption. Ici, en proie à cette même lutte intérieure, il reconnaît néanmoins la difficulté de tourner le dos à la rue. Bon, comme d’hab’, le fond importerait peu si la forme ne suivait pas. Heureusement, le rappeur/producteur est un pur produit de l’école Southeast San Diego. Double time flow, gros synthés, grosses basses, etc. Croyez-moi, le 619 n’a pas tellement livré meilleur album en 2011 que The FleshThe Spirit, la seconde moitié du diptyque, ne devrait plus trop tarder. En attendant, vous pouvez pécho ses autres skeuds : A Man’s Heart (2010), Trunk Slump (2008) et My Old Self (2009 ou 2010, compile de morceaux early 2000’s). Et que la paix soit avec vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s